Strike the Blood: Kieta Seisou-hen – OVA VOSTFR

Et c’est le retour des “Iie senpai”, je vous jure que je n’ai rien fais pour mériter ça.
Sérieux, donnez-moi une saison cinq à DxD ou une S2 à Ryûgajou Nanana no Maizoukin, mais pas STB.
Oui, je me plains, mais bon, allez, retrouvez votre Himeragi qui balance des senpai à tout va !

Dès a présent, il s’agit de votre combat en compagnie de Kojou !
Bon visionnage à vous !

Résumé : Strike the Blood suit l’histoire de Kojô Akatsuki, un lycéen vampire, et Yukina Himeragi, une jeune chamane épéiste, vivant au Japon sur l’île artificielle d’Itogami, également surnommée le District des Démons. Un traité y a été élaboré afin d’instaurer une paix entre les créatures surnaturelles et les humains ; les créatures surnaturelles sont obligées de rester dans l’enceinte des districts des démons pour des fins expérimentales. Yukina Himeragi est envoyée sur l’île afin de surveiller Kojô Akatsuki, suspecté d’être le 4e Primogéniteur, le vampire le plus puissant, qui pourrait menacer l’équilibre de ce traité sacré mis en place grâce à la collaboration des trois premiers Primogéniteurs…

OVA – Kieta Seisou-hen :

OVA : UptoboxLien direct de la PikariNyaa

Savez-vous que la Pikari-Teshima recrute de nouvelles personnes ?
Que vous soyez un amateur ou pas, on prend de tout !
Traducteur : Jap -> Fr ou Traducteur Anglais -> Fr
Check
Qcheck
Kara (Formation à la clé)

Written by 

11 thoughts on “Strike the Blood: Kieta Seisou-hen – OVA VOSTFR

  1. Moi je dis bravo, car c’est une série que j’ai arrêté de regarder après trop de “Iie Senpai”, “Iia senpai”. J’avais juste envie de lui scotcher la bouche. ( les propos ci-contre sont très différents de ma vrai pensé).

    Et pourquoi le senpai, ne lui dis pas ” tu redis encore une fois “Iia senpai” et tu vas regretter de m’avoir connu” et déranger dans ma vie pépère”(pareil propos différents de ma vrai pensé, il faut être polis certaine fois).

  2. Je comprend pas pourquoi tant de haine contre Yukina ets a petite rangaine…
    Moi j’aime bien. Bon, chacun ses goûts, je suppose.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *